TEMOIGNAGE un songe de Jésus…J’abandonnai l’Islam

Un geste et la lumière fut

mini23Je suis née en Algérie, d’une famille musulmane. J’ai vécu dix-sept ans dans l’Islam avant de venir en France. Je pratiquais ma religion mais sans passion, juste pour suivre ma famille, uniquement pour leur plaire, sans la certitude de savoir où j’allais. L’Islam m’a enseigné que je venais de Dieu, mais où allais-je ? Le Coran n’y répondait point.

Au sein de ma famille, je souffrais beaucoup, parce que le diable se déchaînait. Je ne connaissais pas l’amour de Dieu ni celui d’un parent. Je me souviens qu’un jour mon père avait loué une cassette vidéo sur Jésus. Nous étions tous contents de la visionner. Ce que Jésus disait, nous ne le comprenions pas, ni moi adolescente de 15 ans, ni mes parents. Je n’ai reçu aucune explication de ce que nous regardions. Cela restait comme un simple film.

Étant l’aînée, j’ai arrêté l’école dans cette même année, pour aider ma mère tombée malade. Mon père étant marin était rarement à la maison. Chaque fois je paniquais lorsque ma mère faisait une dépression. Un jour, elle en fit une, alors que j’étais seule, sans mes soeurs. Prise de panique, j’ai crié à Dieu pour qu’Il me vienne en aide. Dans mes pleurs, en l’instant, mon oncle arriva pour secourir ma mère. Après ce cauchemar, je suis allée sur la terrasse, encore en larmes, et j’implorai Dieu de venir en aide à ma mère. Mon corps fut vidé, personne ne me voyait ! Dans mes prières, je ne sentais ni Dieu, ni personne à mes côtés. Par désespoir, je songeais à mettre fin à mes jours. Je ne supportais plus cette situation familiale. Mais le Seigneur m’a préservée ! Il m’a ramenée à Lui, et je sais qu’Il m’a fait passer par ces chemins, uniquement pour que je reconnaisse qu’Il existe et qu’Il ne me lâchera pas.

De mes quinze ans à mes dix-huit ans, je n’ai connu que cela. Ensuite, Dieu m’a permis de m’installer chez ma tante en France. Elle m’a aidée, et je l’en remercie. Elle était Chrétienne Évangélique, et elle possédait le Nouveau Testament en arabe. Je l’ai ouvert et l’ai lu sur plusieurs lignes. En musulmane, je me disais: « Seul le Coran est la Vérité, et la Bible est falsifiée ». Ainsi disaient mes parents. J’étais incrédule, plongée dans le noir. Pourtant, je me sentais forte, personne ne pouvait m’arrêter. Mon entourage me voyait pauvre, malheureuse, aveugle et nue. Je n’y croyais pas avec eux, et je devenais froide. Je suis restée une année chez ma tante. Nous avions un rapport difficile à cause de notre foi différente. Elle me parlait de Jésus, mais ça n’allait pas avec l’idée d’une Bible mensongère.

J’avais rencontré des Chrétiens, dont des maghrébins, et j’ai entendu leurs témoignages sans que cela me touche. Or, un soir, je lisais le Coran dans ma chambre, commençant par la Sourate: « La table est servie », celle qui raconte Jésus. Sourate 5, verset 46 : « Nous avons envoyé après eux Jésus, fils de Marie. Nous lui avons donné l’Évangile, guidance et lumière, pour confirmer ce qu’il y avait dans la Torah avant lui, guide et exhortation pour les pieux. » Après la lecture du verset, je sentais une chose travailler en mon coeur. J’ai tourné les pages pour lire la Sourate qui parle de Marie. Sourate 19 : 32 à 34 :

« Et la bonté envers ma mère. Et il ne m’a fait ni violent ni malheureux. Et que la paix soit sur moi le jour où je naquis, le jour où je mourrai, et le jour où je serai ressuscité vivant. Tel est Jésus, fils de Marie : parole de vérité, dont ils doutent. »

Ce fut l’explosion en mon coeur, de voir Dieu me parler à travers cela ! Je priai sur mon lit demandant à Dieu de m’aider à trouver la Vraie Parole. Je pleurais en Le suppliant: « Révèle-moi si le Coran est la vérit et laisse-moi en sa guidance si telle est ta volonté. Si Jésus est la vérité, montre-le-moi par des signes. »

Je m’endormis et le soir même, ce fut clair.

Je pris le chemin à suivre, en commençant par un songe…….

J’étais poursuivie par un homme que je ne connaissais pas et qui cherchait à me tuer. A sa manière de jurer, de menacer, il était terrifiant. Je courais vite, et lui, derrière moi, ne parvenait pas à m’attraper. Arrivée devant une église, je me suis précipitée vers la porte principale, plus large et plus spacieuse, mais elle était fermée. Alors, je fis le tour de l’église, et je vis une autre porte. Je l’ouvris précipitamment, et je franchis le seuil. Je sentis une paix, un calme, et l’ennemi qui me suivait n’entrait pas et me demandait de sortir. Je lui dis d’entrer et qu’il m’attrape ! Il me répondit qu’il ne pouvait pas entrer, car moi je vivrai et lui mourrait !

La porte qui nous séparait demeurait ouverte, et il ne pouvait même pas y passer sa main sous peine de mourir. Alors, je l’abandonnai à la porte, et je vis un homme descendre des escaliers. C’était le pasteur de l’église. Il me dit : « Viens ma fille, suis-moi, je t’invite chez moi. » Je l’ai suivi en montant des marches, car sa maison se trouvait au-dessus de l’église et il y avait un jardin étendu jusqu’à l’infini. Des fleurs de toutes couleurs, des fontaines et des ruisseaux apportaient une fraîcheur dans l’air. Il m’emmena vers une fontaine, il prit de l’eau dans le creux de ses mains, et me les tendit, me disant de la boire pour vivre éternellement. Avec un sourire, je bus cette eau. Je reçus une émotion nouvelle, un sentiment que je n’avais pas connu. C’était la paix du coeur et de l’âme. Je ressentais Dieu près de moi.

Le lendemain de ce songe, je suis allée à la médiathèque pour trouver l’enseignement des trois principales religions dites monothéistes. Pendant un an, je notai les choses communes à ces trois religions, mais une chose n’était pas commune, c’est Jésus-Christ, mort et ressuscité pour nos péchés. Le Coran disait qu’il était passé par la mort, sans expliquer pourquoi Il est mort et ressuscité.

J’abandonnai l’Islam, sans être encore Chrétienne. Je continuai à prier Dieu qu’Il me donne la réponse à cette question : Jésus est-il le Chemin, la Vérité et la Vie ?

La réponse vint par un autre songe…

J’étais avec des amis Chrétiens dans la campagne, sous un soleil brûlant. L’herbe des champs était sèche. Je me sentais sale, et une personne vint nous dire que le retour de Jésus était pour aujourd’hui. Je ne pris pas cela au sérieux. Je regardais mes amis se préparer pour le départ. Il restait très peu de temps avant que je prenne l’initiative de me préparer. Au retour de ma préparation, je vis Jésus venir de loin, et derrière lui les champs devenaient verts, tout fleurissait. Son vêtement était d’un blanc pur, et son visage illuminé de lumière. Cette vision me fit prendre la décision de Le suivre avant qu’il ne soit trop tard. Je suis allée à l’église que Dieu, en rêve, m’avait montrée. J’ai vu le pasteur prêcher, et son visage était exactement celui du rêve.

En novembre 2001, j’étais dans le bureau du pasteur ; j’avais senti qu’en ce jour ma vie allait changer. Nous sommes restés environ trente minutes à prier. Il posa ses mains sur ma tête, et je répétai après lui :

« Seigneur, je viens auprès de ta Croix. J’y dépose mon fardeau, je me repens devant Toi. Je reconnais mes erreurs, je suis pécheresse. Je te demande pardon, et je viens Seigneur !  »

La lumière fut dans mon coeur ! Le visage souriant, je sortis du bureau pleurant de joie, dans la liberté, la délivrance du péché, la présence de Dieu avec moi.

Arrivée chez moi, je dévorai la Bible. Je ne voulais plus fermer ce livre scellé, plein de Lumière. Ce fut le jour où ma vie changea, paix, joie, assurance, certitude en mon coeur, en mon âme !

Ce n’était pas fini.

Depuis ces jours, le combat spirituel se poursuit. Le Diable dans son mécontentement cherche mon être. Je suis de la semence du Dieu Tout-puissant. Dieu a fait une oeuvre extraordinaire dans ma vie. J’ai la réponse que je suis venue de Dieu, et que je retournerai à Lui. La lumière est dans ma vie, la grâce que le Seigneur me donne, et qu’Il me donnera encore.

Amen ! Que le Seigneur vous bénisse tous, que la douce Colombe du Saint-Esprit vienne se poser sur vos âmes. Amen.

Source : Site Le blog de la Casbah http://www.macasbah.net

Publicités

Laisser un commentaire + email pour recevoir des réponses à votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :