Ce que nous apporte le sacrifice de Jésus

Bapte

JESUS CHRIST A PORTE NOTRE PECHE

Le péché est condamné dans la chair. C’est une peine infligée au Christ à cause du péché que nous avons commis: Dieu a condamné le péché dans la chair en envoyant à cause du péché, son propre Fils. Romains 8 : 3

Jésus est devenu, par un acte divin, péché à notre place. Non seulement, il a porté notre péché, mais Celui qui n’a point connu le péché, Dieu l’a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui, justice de Dieu. 2 Corinthiens 5 : 21 Nous comprenons pourquoi sur la Croix, Jésus a crié : Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ! Dieu ne pouvait pas supporter de regarder notre péché personnifié en Jésus  En devenant « péché » Jésus est aussi devenu « malédiction » pour nous, afin que nous recevions la bénédiction promise. Christ nous a racheté de la malédiction de la loi, étant devenu malédiction pour nous, – car il est écrit : Maudit est quiconque est pendu au bois. Galates 3 : 13 La condamnation du péché dans le corps de Jésus nous donne la bénédiction pour l’éternité.

LE SACRIFICE DE JESUS EST VOLONTAIRE

Jésus n’a pas été obligé de donner sa vie. Il avait reçu cette possibilité de Dieu : donner sa vie ou la garder. Dieu lui-même ne l’a pas obligé à donner sa vie : Personne ne m’ôte la vie, mais je la donne de moi-même ; j’ai le pouvoir de la donner et j’ai le pouvoir de la reprendre. Jean 10 : 18 Cette possibilité est devant Lui jusqu’au bout ! Quelle tentation ! Les moqueurs au pied de la croix criaient : Il a sauvé les autres et il ne peut pas se sauver lui-même ! Bien sûr, Jésus aurait pu descendre de la Croix ! Nous aurions alors été perdus, mais il a pensé à notre salut.  Le don volontaire de Jésus doit inspirer notre don volontaire. Dieu ne nous oblige pas à travailler pour lui, à lui donner notre temps, notre argent. Mais, il attend que nous le fassions de notre propre volonté et avec joie. Soyons toujours prêts à le servir, à donner en offrande pour lui notre temps, nos forces, notre argent.

LE SACRIFICE DE JESUS EST SUBSTITUTIF

Il est mort à la place du pécheur. En regardant la Croix, ce n’est pas Jésus, lui qui est sans péché, qui aurait du être crucifié, mais, c’est moi, c’est toi qui aurait du être crucifié à cause de notre péché. Il n’avait aucun besoin de venir sur la terre, encore moins de mourir. Le contraire aurait été normal. Il était blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités. Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur Lui. Esaïe 53 : 5  Même le Diable ne pouvait rien lui reprocher en regardant la croix. Face à la Croix, je dis « Merci Jésus, tu as fait tout cela POUR MOI ! Tu es mort à ma place ! » Jésus s‘est abstenu de toute menace, de toute vengeance, Il a tout accepté POUR NOUS… Son sacrifice est uniquement pour toi, pour moi… à 100 % de la première angoisse au dernier cri ! Quelle reconnaissance et quelles actions de grâces devons-nous avoir ! Quelle dette envers notre Sauveur ! Aucun service n’est trop dur, aucun effort n’est trop grand pour le remercier !

LE SACRIFICE DE JESUS EST REDEMPTEUR

La rédemption, c’est le rachat. Nous sommes à lui deux fois : d’abord par la création, puis Satan, par le péché, s’est emparé de nous. Jésus nous a rachetés par la Croix.  L’Eglise dans toutes ses composantes est à Lui, et seulement à Lui, il en est le seul propriétaire ! L’Eglise du Seigneur qu’Il s’est acquise par son propre sang. Actes 20 :28  Paul rappelle une grande vérité qui nous concerne tous et qu’il ne faut surtout pas oublier : Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint Esprit qui habite en vous et que nous ne vous appartenez point à vous-mêmes ? Car vous avez été rachetés à un grand prix 1 Corinthiens 6 : 19-20 Le prix payé par Christ pour nous racheter a été très élevé : quitter son ciel de gloire, les angoisses de Gethsémané, les moqueries au tribunal, les longues heures de souffrance physiques et morales sur la Croix, l’abandon de ses disciples mais surtout de Son Père !  Il este entré une fois pour toutes dans le lieu Très Saint (le ciel) avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle Hébreux 9 : 12 Nous sommes la propriété de Christ, non seulement sur la terre, mais pour l’éternité. La mort, la résurrection, l’Ascension du Christ nous parle d’un rachat ETERNEL ! La mort ne nous séparera pas de Christ, mais elle nous conduira dans l’éternité de gloire  En Lui, nous avons la rédemption selon la richesse de Sa Grâce Ephésiens 1 : 7. C’est parce que nous sommes à Lui qu’Il nous communique sa Volonté, qu’Il répand ses grâces sur nos vies et qu’Il nous délivre de l’emprise du Malin

LE SACRIFICE DE JESUS EST EXPIATOIRE

L’expiation est acte par lequel une faute est payée. Jésus par sa mort, paie pour chacun de nos péchés. Dieu est amour, mais Dieu est aussi justice. En acceptant de croire en Jésus, dans sa mort, nous reconnaissons que nous sommes pécheurs, coupables devant Dieu et en regardant la Croix, nous disons : Oui, Jésus tu as payé mes péchés par ton sacrifice.  En conséquence, il a du être rendu semblable en toutes choses à ses frères (à nous) pour faire l’expiation des péchés du peuple. Hébreux 2 : 17 C’est Jésus qui fait l’expiation de nos péchés sur la Croix en versant son sang. Jésus était le souverain sacrificateur, mais il était aussi la victime expiatoire, l’agneau de Dieu. Son sacrifice fut parfait et nous n’avons rien à ajouter pour le pardon de nos péchés ; nous devons croire à un salut gratuit et exprimer notre reconnaissance par une louange quotidienne et continuelle pour son sacrifice  Et cet amour consiste, en ce qu’il nous a aimés et qu’il a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés 1 Jean 4 : 10 Il n’y a pas d’amour possible, s’il n’y a pas de pardon. Dieu nous aime parce qu’il nous a pardonnés. Si nous aimons notre prochain, nous lui pardonnons. L’amour est lié au pardon.

LE SACRIFICE EST PROPITIATOIRE

Le sacrifice de Jésus nous rend Dieu favorable (ou propice), il nous révèle son amour et nous permet d’avoir accès à ses bénédictions et à la Cité céleste  Sous la loi, après avoir offert tous les sacrifices dans le tabernacle, le souverain sacrificateur se retrouvait devant le PROPITIATOIRE pour rencontrer Dieu.  C’est Lui que Dieu a destiné par son sang, à être, pour ceux qui croiraient, victime propitiatoire… de manière à être juste, tout en justifiant celui qui a la foi en Jésus. Romains 3 : 25-26 C’est la raison de notre communion avec Dieu. Quand nous nous approchons du trône de la grâce, Dieu nous reçoit et nous écoute toujours favorablement, non pas à cause de nos œuvres, mais à cause de notre foi dans le sacrifice propitiatoire de Jésus. Lorsque Dieu pose son regard sur nous, c’est toujours un regard favorable à cause du sang de Jésus. Le sacrifice nous révèle l’étendue de l’amour de Christ.

LE SACRIFICE DE JESUS EST EFFICACE POUR L’ETERNITE

A cause se son sacrifice, la mort devient un avantage et Paul pouvait affirmer : Christ est ma vie et la mort m’est un gain ! Nous vivons un siècle dangereux où le mal va en s’aggravant, la patience de Dieu va arriver à son terme et bientôt Dieu va manifester sa colère contre ce monde incrédule et pécheur. Les calamités de l’Apocalypse se rapprochent à grands pas. Qu’allons-nous devenir ? Soyez rassurés ! Nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de Son Fils, à plus forte raison, étant réconciliés, serons-nous sauvés par sa vie. Romains 5 : 9-10 Sauvés de quoi ? Nous sommes sauvés de la colère à venir, sauvés du jugement dernier, sauvés des peines éternelles, de l’enfer.

Nous sommes sanctifiés par l’offrande du corps de Jésus-Christ une fois pour toutes ! Car, par une seule offrande, il a amené à la perfection pour toujours ceux qui sont sanctifiés Hébreux 10 : 10 et 14 Nous sommes sanctifiés, c’est-à-dire mis à part et nous sommes parfaits par son sang. L’alliance qu’Il fait avec les enfants de Dieu est éternelle.  Il fera de nos ennemis son marchepied et Satan est déjà écrasé sous les pieds de Jésus, à cause de la Croix. Et il suffira d’un ange pour le lier et le jeter dans les flammes éternelles de l’enfer.

Seigneur, par le Saint Esprit, rappelle-moi sans cesse combien ton sacrifice sur la Croix est glorieux et efficace. Rappelle-moi sans cesse : « De la Croix la grâce coule, comme un fleuve constamment! »

Edouard Kowalski

Publicités

Laisser un commentaire + email pour recevoir des réponses à votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :