Jésus est ma plus belle histoire d’amour

Témoignage d’Emie

Mes parents n’étaient pas chrétiens.

mini23Mon père, alcoolique, battait ma mère. Cela a duré des années. Un jour alors que ma mère était enceinte de moi de 5 mois et demi, mon père l’a battue violemment et elle a dû me mettre au monde en urgence.    Tous les médecins pensaient que je ne survivrais pas mais Dieu en avait décidé autrement.

Je n’ai jamais eu aucune séquelle de cette prématurité, ni physique, ni intellectuelle.

Un jour, ma mère l’a quitté ; j’avais 7 ans et nous avons vécu en foyer durant presque 1 an et demi.

Dans ce foyer, ma mère à commencé à changer, elle se battait souvent, sortait de plus en plus, on la voyait de moins en moins.

Après ce foyer, pour fuir mon père dont elle avait peur, nous avons fais le tour de la France, un mois par ci, un mois par là, elle nous déposait à nouveau dans un foyer et ne venait pas nous chercher.

Quelques temps plus tard, mon père nous a enlevé, peu de temps, mais durant ce laps de temps nous avons connu les coups et les menaces de sa concubine qui nous empéchait de manger.

Nous nous nourrissions alors de ce qui était donné au chien de la maison.

Mon père a commencé à me toucher….. 1 mois plus tard, amaigri, il nous rendait à notre mère.

Vers 9 ans, nous sommes arrivés à Lyon et là, j’ai vécu l’horreur ; jusqu’au jour où je suis partie, à 16 ans. Ma mère nous battait avec une violence que l’on ne peut décrire.  Mon frère et moi, nous allions faire crédit pour nourrir les autres, je connais la faim, la vraie, celle qui fait mal au plus profond. Nous vivions dans la saleté, un appartement insalubre. Je n’ai connu et compris la propreté qu’à 16 ans.

Nous voyions défiler les concubins de ma mère, les uns après les autres et, en plus de subir la violence de ma mère, nous subissions celle de ses « amis ». Peu de temps après, elle a commencé à pratiquer la magie…. et là, les puissances maléfiques sont venues rythmer notre quotidien.

Elle a vécue avec un marabout pendant quelques mois, les murs de notre appartement étaient recouverts d’incantations, les lumières étaient allumées 24 h sur 24, des couteaux en forme de croix étaient posés sur chaque pas de porte….

A 13 ans, j’écrivais au procureur de la république qui nous envoyait quelques semaines plus tard la sauvegarde de l’enfance.

Je ne connaissais pas Dieu, je ne savais pas qui il était mais un film va venir tout bouleverser…

Un jour, alors que j’étais malade, couchée dans mon lit, j’ai vu ce film « Jésus de Nazareth ». Je ne savais pas qui il était mais, ce jour-là, j’ai été touchée par tant d’amour. Je me souviens avoir pleuré devant l’injustice de ce qu’il vivait.  Je n’avais pas encore conscience de ce sacrifice mais je savais que Jésus existait et qu’il était vivant.  Moi qui manquais tant d’amour, je rêvais que d’être aimée comme Jésus aimait.  Alors, je l’ai cherché durant des années et je l’ai rencontré j’avais 15 ans.  À cette époque, j’étais révoltée par tout ce que j’avais pu vivre et l’amour que Jésus voulait me donner ne m’intéressait plus. J’étais dure et je pouvais vivre sans amour….

Cependant, l’amour est Jésus est venu raviver ma mémoire, je me suis souvenue de cette rencontre à 7 ans.  J’ai alors compris qu’il avait toujours été là, qu’il ne m’avait jamais abandonnée et qu’il n’avait jamais permis ce que j’avais pu vivre.  J’avais manqué de l’intérêt et de l’amour de mes parents mais j’avais hérité de l’intérêt et de l’amour de mon Sauveur.  J’ai compris qu’il m’avait élevé et que pour lui j’avais un prix inestimable….  C’est à 7 ans qu’il m’a sauvé la vie parce qu’en entendant parler de lui, j’ai cru chaque jour que ma vie changerait si je le rencontrais.  C’est ce qui s’est passé. Il est mon évidence, ma raison de vivre, ma plus belle histoire d’amour. Je suis ce que je suis grâce à lui.

A aucun moment je n’ai regretté le choix de le suivre Lui et, d’ailleurs, ma plus grande et sage décision a été de lui dire oui.

Aujourd’hui, j’aime dire que je crois que le coup de foudre existe parce que le mien dure depuis 32 ans.

Jésus est mon évidence, ma raison de vivre, ma plus belle histoire d’amour.  Je marche avec Lui, j’élève et enseigne mes trois enfants dans la foi.

Ma fille aînée est, d’ailleurs, engagée avec Jésus. Je n’ai pas oublié ce que j’ai vécu mais Dieu a soigné et continue de soigner ces blessures.

Ces expériences aussi difficiles soient elles me permettent aujourd’hui d’aider les personnes en détresses, de comprendre les profondeurs du cœur.

J’ai créé une association pour venir en aide à ces femmes battues avec des enfants. Dieu transforme les vies, il a transformé la mienne et je n’aurai jamais assez de ma vie pour lui dire « merci ».

Voici un verset qui nous accompagne depuis toujours « La joie que le Seigneur donne est votre force » Néhémie 8/10..

Advertisements

Une Réponse

  1. Un très beau témoignage qui nous montre bien que le Seigneur peut changer la malédiction en bénédiction…Il s’est servi de cette jeune femme et de son passé si douloureux, pour secourir d’autres jeunes femmes dans la détresse!…Elle a crû en Lui et en son Amour, et il l’a restaurée…et maintenant, elle connait Sa joie, en le servant…

Laisser un commentaire + email pour recevoir des réponses à votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :