Un-monde-bien-sombre..POURQUOI Y A T IL TANT DE SOUFFRANCE ?

TEXTE: PAR SADHOU SUNDAR SINGH

Bapteme_pur_les_mortLe disciple :  Seigneur, que signifie la croix ?  Pourquoi y a-t-il tant de souffrance et de maux dans le monde ?

1. La croix est la clef du ciel.  Les cieux s’ouvrirent au moment où, par amour pour les pécheurs, je pris sur moi la malédiction de la croix.

Et le ciel, fermé jusqu’alors à cause du péché, est resté ouvert pour les croyants, grâce aux trente-trois ans et demi durant lesquels j’ai porté ma croix et grâce à ma mort sur le Calvaire,  Désormais, le croyant, qui prend sa croix et me suit, entre sans retard dans le ciel, par moi(Jean 14 : 6).

Il reçoit la grâce d’une joie sans fin, que le monde ne peut concevoir, car le ciel est fermé pour les incrédules.  Tout ce que peut espérer un incrédule, c’est de voir la joie remplacer un jour la souffrance et encore n’ose-t-il pas espérer une joie parfaite.  Quant à moi, j’accorde à mes enfants la joie dans la souffrance et, plus tard, une joie parfaite avec le repos éternel. La croix porte ceux qui la portent et les conduit au ciel pour l’éternité.

2. La souffrance provient de l’état de désordre et de perversion dans lequel vit l’homme naturel, de même que la chaleur fait du mal aux habitants des contrées froides, tandis que le froid ne convient pas à ceux des pays chauds.

Le froid et le chaud dépendent de la position respective de la terre et du soleil, et l’homme, selon l’usage qu’il fait de sa libre volonté, crée un état d’harmonie ou de désaccord avec Dieu. Les commandements de Dieu ont en vue la santé spirituelle et le vrai bonheur de la créature.  Se rebeller contre eux, c’est rendre son âme malade, triste et languissante. Le Seigneur, plutôt que de supprimer les causes de ce désaccord et de cette hostilité, a préféré les transformer en quelque chose de meilleur  . Il se sert des conditions pénibles de l’existence pour faire sentir au coeur de l’homme qu’il n’a pas été créé seulement pour cette terre, qui n’est qu’un pays étranger,(2 Cor. 5)  mais qui le prépare à habiter la demeure éternelle.  L’homme est ainsi constamment gardé dans la vigilance par la pression des afflictions de ce monde, de crainte que sa négligence et son coeur assoupi ne lui fassent oublier les réalités éternelles et qu’il ne soit anéanti en même temps que sa demeure terrestre.  C’est encore afin que, dans la communion de son Créateur, délivré des maux et des souffrances de cette courte vie, l’homme puisse entrer pour toujours dans la joie et le bonheur parfaits du ciel.

3. La souffrance et l’affliction paraissent bien amères, souvent même empoisonnées ;  mais souvent aussi, pour guérir un malade d’un empoisonnement, il est nécessaire d’employer du poison.  C’est ainsi que, par la voie de la souffrance et par le moyen de l’affliction qui semblent bien amères,  je dispense la santé de l’âme et la force à mes fidèles disciples. Dès qu’une santé parfaite a été ainsi obtenue, je mets fin à la souffrance, car je ne prends pas plaisir à l’affliction.  (Lam. 3 : 31-3)  Mon seul but, c’est le bonheur éternel de mes créatures.

4. L’ébranlement produit par un tremblement de terre fait parfois jaillir d’un sol desséché des sources d’eau bienfaisante qui arrosent et fertilisent des terres jusqu’alors arides et incultes.  De même, l’ébranlement produit par une grande souffrance fait jaillir en l’homme des fontaines d’eau vive. Dès lors, au lieu du murmure,  c’est la joie et la reconnaissance qui jaillissent de son cœur.  (Ps. 119 : 67-79).

5. Pour que l’air, en pénétrant dans ses poumons les dilate et le fasse vivre, il est indispensable que l’enfant nouveau né pleure et crie.  S’il ne le fait pas spontanément, il faut bien le frapper pour l’y obliger.  Dans mon amour immense pour mes enfants, je suis parfois obligé de les frapper par la souffrance et le trouble.  Si je les force ainsi à pleurer et à crier, c’est afin que leur être spirituel se dilatant, et la prière qui est la respiration de l’âme devenant plus intense, ils obtiennent une vie nouvelle qui les fasse vivre à jamais.

6. La noix est une image de la croix :  son enveloppe extérieure est très amère, mais, intérieurement, elle est remplie d’une amande savoureuse et fortifiante.  La croix n’a ni beauté ni douceur apparente, mais celui qui la porte fidèlement en découvre le caractère véritable.

Il y trouve un fruit de paix d’une saveur délicieuse.

7. En venant sous la forme d’un homme, j’endurai la croix pour le salut de l’humanité, et cela non pas seulement pendant six heures au jour de ma mort ou pendant les trois ans et demi de mon ministère,  mais bien durant trente-trois ans et demi, et cela afin que les hommes puissent être sauvés de la douleur et de l’amertume de la mort.

8. Pour un homme habitué à la propreté, il est dur d’être enfermé, même quelques minutes, dans un lieu sale et empesté. Pour celui qui vit en communion intime avec moi, il est difficile de rester au milieu des pécheurs impénitents.

C’est pour cette raison que certains hommes de prière, dégoûtés de leur environnement de péché, ont quitté le monde pour aller vivre seuls dans des grottes, au désert. Prenez la peine de bien considérer ce fait que, lorsqu’un homme a obtenu un plein salut, il commence à ressentir l’amertume du péché d’une manière si poignante qu’il en arrive à trouver difficile de vivre au milieu des autres hommes, même pour peu de temps.  Il en est même qui ne consentent plus jamais à vivre parmi la foule. Quelles ne doivent pas avoir été pour moi,  Saint et Source de toute justice, les difficultés et les amertumes de la croix, durant les trente-trois années que je passai au milieu des pécheurs et dans leur intimité constante l’esprit humain est trop borné pour comprendre et réaliser exactement ces profondeurs dans lesquelles les anges mêmes désirent plonger leurs regards (1 Pierre 1 : 12),  car ils savent, mieux que toute autre créature, que Dieu est amour. Une chose plus étonnante encore et plus belle c’est que l’amour de Dieu se soit manifesté si extraordinaire et si merveilleux que, pour sauver les pécheurs,  Il se soit incarné lui-même, se chargeant de toute l’amertume de la Croix pour leur obtenir la vie éternelle.

8. Maintenant, je porte et je partage la croix et les souffrances de tous ceux qui sont en moi et demeurent en moi  (Actes 9 : 4),  ien qu’ils soient des créatures et moi le Créateur. Bien que le corps et l’esprit soient deux entités très distinctes, ils sont tellement unis entre eux qu’ils sont inséparables ; aussi, dès que le plus insignifiant des membres du corps souffre, l’esprit en a conscience.  Je suis la vie et l’âme de mes enfants, qui sont mon corps et mes membres ;  je ressens toutes leurs peines, toutes leurs souffrances et je leur accorde secours et délivrance au temps convenable.

9. Ayant moi-même passé par le feu  (Ex. 3 . 2-6  et porté ma croix, je puis protéger et sauver ceux qui sont enveloppés des flammes de la tribulation.  (Dan. 3 : 23-25 et 1 Pierre 4 : 12-13)

Quelle que soit la violence du feu de la souffrance, ceux qui ont reçu le Saint-Esprit et sont nés de nouveau, sont pour toujours en sécurité, même s’ils passent par le feu :  ils sont en Moi.

Un monde bien sombre Mais Seule la Lumière de JESUS-CHRIST peut nous faire avancer main dans la main avec son Amour et sa Justice pour appui  sois béni(e) et reste accroché à lui Seul.

____________________

DIEU se sert de nos larmes pour développer notre croissance spirituelle, cette maturité est absolument nécessaire afin de mieux connaitre le PERE et enrichir une relation pure! « Heureux les hommes dont la force est en l’ETERNEL, ils ont dans leur cœurs des chemins tous tracés. Quand ils traversent la vallées de larmes, ils en font une « OASIS » … leur vigueur ne cesse d’augmenter! » Psaumes 84:06-07 – Appui-toi sur ton DIEU, IL EST un ABRI INDESTRUCTIBLE, notre rempart inébranlable, le Juste s’y refugie et se trouve en SECURITE! Proverbes 18/10

 

Advertisements

Laisser un commentaire + email pour recevoir des réponses à votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :