Tu aimeras LE SEIGNEUR, Ton DIEU, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée…

Le plus grand commandement

Bapteme_pur_les_mortMAÎTRE, quel est le plus grand commandement de la loi ? JÉSUS lui répondit : Tu aimeras LE SEIGNEUR, Ton DIEU, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. C’est le premier et le plus grand commandement. Et voici le second qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Matthieu 22:36-39

•Aimer LE SEIGNEUR, Son DIEU : C’est obéir à Ses Commandements A SA PAROLE ECRITE DANS LA BIBLE AVEC L’AIDE DU SAINT-ESPRIT. Car l’amour de DIEU consiste à garder Ses Commandements, dit 1 Jean 5:3, en rajoutant ceci : Et Ses Commandements ne sont pas pénibles. C’est de l’obéissance à LA PAROLE DE DIEU que dépend le bonheur du chrétien. On ne peut pas prétendre aimer LE SEIGNEUR sans consentir à se soumettre à Sa Volonté.

Aimez L’ÉTERNEL, vous qui avez de la piété ! L’ÉTERNEL garde Ses Fidèles, ordonne Psaume 31:24.

Quiconque aime L’ÉTERNEL sera délivré de tout mal, selon le Psaume 91:14 qui déclare : « Puisqu’il M’aime, JE le délivrerai ; JE le protègerai puisqu’il connaît MON NOM ». Aimer LE DIEU D’AMOUR est un signe de reconnaissance envers CELUI qui nous a aimés LE PREMIER, révèle 1 Jean 4:19. C’est pour cela qu’il est écrit : « Tu aimeras LE SEIGNEUR, Ton DIEU, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force et de toute ta pensée, et ton prochain comme toi-même » rappelle Luc 10:27. En effet, quiconque aime Son PÈRE CÉLESTE est un enfant béni. •Aimer son prochain :  Cela consiste à lui faire ce que tu voudrais qu’il te fasse ; comme dit LE SEIGNEUR JÉSUS dans Matthieu 7:12 : Tout ce que voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux, car c’est la loi et les prophètes. Qui n’aimerait pas qu’on lui fasse du bien ? Ou bien qu’on lui témoigne de l’affection ? Lorsqu’on fait le bien, ce bienfait revient vers soi. Car l’âme bienfaisante sera rassasiée, et celui qui arrose sera lui-même arrosé, promet Proverbes 11:25.

Suivons l’exemple du Samaritain qui fut ému de compassion et secourut un Juif en détresse, non sans le conflit qui existait entre leurs deux peuples, raconte Luc 10:33-37. C’est la mise en pratique du commandement de l’amour envers DIEU et notre prochain qui préserve des conflits dans les assemblées, les familles, et la société.

Pasteur Givelord.

Advertisements

Une Réponse

  1. Qu’il est bon.,Pére..,de te connaître.,t’aimer..et d’avoir recu Ton coeur et Ton regard pour l’amour de mon prochain.,sans rien attendre en retour..mais simplemenr l’aimer..Nous nous sentons si bien… » Avoir Ton coeur.,Ton regard..aimer mon prochain « ..Merci pour cette édification..

Laisser un commentaire + email pour recevoir des réponses à votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :