Que dit Dieu sur l’avortement ?

Le foetus est-il une personne ?

Le Plan de Dieu pour l’humanité

Le problème de l’avortement est lié à celui du statut accordé au fœtus ou à l’embryon. Pour la loi humaine, ni l’ovule fécondé, ni l’embryon, ni le fœtus, ne bénéficient du statut de personne humaine. Que dit la Bible à ce sujet ?   L’enseignement de la Bible sur ce sujet est parfaitement clair. Comme je le dis à ma femme : « La Bible parle de tous les problèmes que nous pouvons rencontrer dans la vie. Si tu ne trouves rien, cherche encore, parce qu’il y a toujours soit un principe, soit une illustration directe ! »

En ce qui concerne la question posée : « Le fœtus est-il une personne ? », la Bible est très claire sur deux points essentiels : le fœtus est une personne humaine, et l’avortement est un péché.

Examinons Exode 21, pour y recevoir une instruction concernant le problème de l’avortement :

« Si des hommes se querellent, et qu’ils heurtent une femme enceinte, et la fassent accoucher, sans autre accident, ils seront punis d’une amende imposée par le mari de la femme, et qu’ils paieront devant les juges. Mais s’il y a un accident, tu donneras vie pour vie, œil pour œil, dent pour dent, main pour main, pied pour pied, brûlure pour brûlure, blessure pour blessure, meurtrissure pour meurtrissure » (Exode 21 : 22-25).

Ce passage nous montre que s’il arrive quoi que ce soit à un bébé dans le sein de sa mère, il arrivera la même chose à la personne qui a provoqué ce dommage. Ainsi, si quelqu’un provoque un accouchement prématuré, et que le bébé meure, celui qui a causé cet accident le payera de sa vie. Cela ne peut pas être plus clair, mes amis ! Nous devons prendre Dieu à Sa Parole, sinon, nous Le faisons menteur ! Je prie que vous puissiez choisir de Le croire !

Selon la Bible, le fœtus est-il une personne ?   Oui, cent fois oui ! De nombreux passages de l’Ecriture parlent de ce problème important. L’avortement est un meurtre, et le sang de millions de bébés crie pour réclamer un jugement. Quand on décide qu’un être n’est pas une personne humaine, on franchit le premier pas vers le génocide.

En 1936, la Cour Suprême Allemande a décrété que les Juifs n’étaient pas des « personnes, » et l’Holocauste s’ensuivit. En 1856, la Cour Suprême des Etats-Unis a décrété que les Noirs n’étaient pas des « personnes, » et l’esclavage put se développer. Le 23 janvier 1973, la Cour Suprême des Etats-Unis a décrété qu’un fœtus n’était pas une « personne, » et l’holocauste de l’avortement s’ensuivit. Il continue à se produire aujourd’hui encore.

Je me contenterai de donner une liste de versets bibliques qui prouvent, sans l’ombre d’un doute, qu’un fœtus est un être humain à part entière.

« Dès qu’Elisabeth entendit la salutation de Marie, son enfant tressaillit dans son sein, et elle fut remplie du Saint-Esprit. » (Luc 1 : 41).

« Comme tu ne sais pas quel est le chemin du vent, ni comment se forment les os dans le ventre de la femme enceinte, tu ne connais pas non plus l’œuvre de Dieu qui fait tout. » (Ecclésiaste 11 : 5).

« Comme il y pensait, voici, un ange du Seigneur lui apparut en songe, et dit: Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre avec toi Marie, ta femme, car l’enfant qu’elle a conçu vient du Saint-Esprit » (Matthieu 1 : 20).

« C’est toi qui as formé mes reins, qui m’as tissé dans le sein de ma mère. Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes œuvres sont admirables, et mon âme le reconnaît bien. Mon corps n’était point caché devant toi, lorsque j’ai été fait dans un lieu secret, tissé dans les profondeurs de la terre. Quand je n’étais qu’une masse informe, tes yeux me voyaient ; et sur ton livre étaient tous inscrits les jours qui m’étaient destinés, avant qu’aucun d’eux existât. » (Psaume 139 : 13-16).

« La parole de l’Eternel me fut adressée, en ces mots : Avant que je t’eusse formé dans le ventre de ta mère, je te connaissais, et avant que tu fusses sorti de son sein, je t’avais consacré, je t’avais établi prophète des nations. » (Jérémie 1 : 4-5).

« Que ne m’a-t-on fait mourir dans le sein de ma mère ! (Le texte Hébreu dit : « Pourquoi ne m’a-t-Il pas (Dieu) fait mourir dans le sein de ma mère ? ») Que ne m’a-t-elle servi de tombeau ! Que n’est-elle restée éternellement enceinte ! Pourquoi suis-je sorti du sein maternel pour voir la souffrance et la douleur, et pour consumer mes jours dans la honte ? » (Jérémie 20 : 17-18).

« Iles, écoutez-moi ! Peuples lointains, soyez attentifs ! L’Eternel m’a appelé dès ma naissance, Il m’a nommé dès le sein de ma mère (trad. litt.). Il a rendu ma bouche semblable à un glaive tranchant, Il m’a couvert de l’ombre de sa main ; Il a fait de moi une flèche aiguë, Il m’a caché dans son carquois. Et il m’a dit : Tu es mon serviteur, Israël en qui je me glorifierai. Et moi j’ai dit : C’est en vain que j’ai travaillé, c’est pour le vide et le néant que j’ai consumé ma force ; mais mon droit est auprès de l’Eternel, et ma récompense auprès de mon Dieu. Maintenant, l’Eternel parle, Lui qui m’a formé dès ma naissance (héb. : « conception ») pour être son serviteur, pour ramener à lui Jacob, et Israël encore dispersé ; car je suis honoré aux yeux de l’Eternel, et mon Dieu est ma force » (Esaïe 49 : 1-5).

« Celui qui m’a créé dans le ventre de ma mère ne l’a-t-il pas créé ? Le même Dieu ne nous a-t-il pas formés dans le sein maternel ? » (Job 31 : 15).

 Exode 20.1-17 (SEG) : « Alors Dieu prononça toutes Ses paroles, disant : … [6] Tu ne tueras point.

Apocalypse 21:8 Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l’étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort.

1 Corinthiens 6:9 Ne savez-vous pas que les injustes n’hériteront point le royaume de Dieu? Ne vous y trompez pas: ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les efféminés, ni les infâmes..

Apocalypse 22:15 Dehors les chiens, les enchanteurs, les impudiques, les meurtriers, les idolâtres, et quiconque aime et pratique le mensonge!

Note de Parole de Vie : Puisque, d’après la Bible, un fœtus est un être humain à part entière, l’avortement est donc un péché et un meurtre. Mais ce n’est pas un péché impardonnable. Celui ou celle qui a pratiqué un avortement, réalisant l’horreur de son crime, peut recevoir de Dieu la repentance et le pardon, grâce au sacrifice expiatoire de Jésus-Christ sur la croix.

« Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité » (1 Jean 1 :9).

Gloire à Dieu pour Sa miséricorde et Sa grâce !

Article de My Fortress.Source http://www.myfortress.org/Abortion.html

Publicités

4 Réponses

  1. A LIRE L’ARTICLE QUE VOICI >>Confessions sanglantes : des ex-avorteurs déballent leurs tripes… http://actualitechretienne.wordpress.com/2013/09/02/confessions-sanglantes-des-ex-avorteurs-deballent-leurs-tripes/

  2. L’un des commandements est  » tu ne tueras point », c’est Dieu qui donne la vie ,et c’est dieu qui la reprend,un embryon est un cœur qui bat ,alors oui c’est un péché devant Dieu pour celles qui pratiquent ce genre de chose, oui, il nous faut aimer et ne pas condamner ces femmes qui, parce qu’elles ne connaissent pas Dieu pensent que c’est la meilleure solution face a de gros problèmes qui pour elles sont irréversibles, que le Seigneur nous mette a cœur de prier pour ces femmes afin qu’elles rencontre des enfants de Dieu qui les conseille et pourrait avec l’aide de Dieu les faire changer d’avis.

    tout a fait d’accord avec les dernières phrases de Sandra, au dessus:

    « Aimer concrètement, ne serait-ce que par un billet chaque mois, pour l’une de nos voisines qui a souhaité avorter car elle n’avait pas suffisamment d’argent pour élever son enfant, sera déjà un commencement de notre témoignage chrétien, c’est à dire, une démonstration de l’Amour de Dieu envers ‘le monde’. Car Dieu l’a tant aimé qu’il a envoyé Son Fils pour le sauver ! »

    1. Galates 6:2 Portez les fardeaux les uns des autres, et vous accomplirez ainsi la loi de Christ.

      Romains 13:8 celui qui aime les autres a accompli la loi.

      Romains 13:10 L’amour ne fait point de mal au prochain: l’amour est donc l’accomplissement de la loi.

      Lorsqu’on aime son prochain du même amour que Christ nous a aimé, on ne fait pas de mal à notre prochain : on ne vole pas celui qu’on aime, on ne trompe pas le conjoint que l’on aime, on se réjouit avec notre prochain de ‘ses richesses’ de ‘ses dons’ de son intelligence, (le contraire de convoiter), on ne porte pas de faut témoignage contre celui que l’on aime …

      … et on ne tue pas, celui que l’on aime, au contraire on souhaite son salut.

      Faire tout ceci, sans le faire par L’Amour que Christ met dans nos coeurs est vain et inutile. Paul nous l’explique bien dans sa lettre aux romains (chapitre 2) : le païen qui agit avec droiture sans connaitre ‘la loi’, meurt sans la loi. MEURT … c’est à dire que ne pas tuer, ne pas voler, ne pas commettre l’adultère, ne pas convoiter, etc ne sauve personne, s’il ne connait pas ‘la loi’. Et la loi a été comme un prof (un enseignant, un pédagogue) pour nous mener à Christ.

      En résumé, sans Christ, le médecin qui ne pratique pas d’avortement, la femme qui n’avorte pas MEURT. C’est à dire n’hérite pas de la Vie Éternelle, qui ne n’hérite que par Christ.

      Annoncer la bonne nouvelle de l’évangile, le salut, en commençant par dire à la personne : tu ne peux pas, porte rarement du fruit.

      Annoncer la bonne nouvelle de l’évangile en portant le fardeau d’un autre, en lui démontrant concrètement l’amour de Dieu par des actes concrets, actes remplis de l’amour de Christ (1Cor 13: si je donne tout mais que je n’ai pas l’amour, je ne suis rien) porte généralement beaucoup plus de fruit.

      Combien de personne connais-tu qui sont venues à Jésus en apprenant que la bible interdisait l’avortement ?

  3. De mon coté, je lis dans le nouveau testament, dans l’alliance qui fait foi actuellement, de prendre soin des femmes qui souhaitent avorter. De leur venir financièrement en aide, de leur donner de notre temps, et ceci pas juste pendant leur grossesse mais jusqu’à ce que l’enfant en question gagne sa vie de lui-même.

    Voter contre l’avortement ne prend que quelques heures (minutes) et est très facile à faire par indignation contre les avorteurs et les femmes. C’est de l’intégrisme.

    Par contre, AIMER ces femmes et ses enfants, mettre en pratique Le Commandement de la nouvelle alliance en leur apportant notre secours prend bien plus que quelques heures. Une solution de facilité serait de donner à une association qui leur vient en aide, association qui est bien souvent non-chrétienne.

    Agir en tant que chrétien, c’est commencer par prier pour savoir comment annoncer le salut à ceux que Dieu placera sur notre chemin. Si notre but n’est pas le salut de ces femmes et enfants et du personnel médical, alors nous nous trompons de combat.

    Aimer concrètement, ne serait-ce que par un billet chaque mois, pour l’une de nos voisines qui a souhaité avorter car elle n’avait pas suffisamment d’argent pour élever son enfant, sera déjà un commencement de notre témoignage chrétien, c’est à dire, une démonstration de l’Amour de Dieu envers ‘le monde’. Car Dieu l’a tant aimé qu’il a envoyé Son Fils pour le sauver !

    Sandra

Laisser un commentaire + email pour recevoir des réponses à votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :