Booker T. Washington raconte une merveilleuse histoire à propos de sa mère…

PSAUME 42,11 Pourquoi t’abats-tu, mon âme, et gémis-tu au dedans de moi? Espère en Dieu, car je le louerai encore; Il est mon salut et mon Dieu.

Occupez-vous du coq !

“Il n’y a donc maintenant aucune condamnation…”  Romains 8.1

mini23Booker T. Washington raconte une merveilleuse histoire à propos de sa mère. Au cours de son enfance, lui et tous les esclaves de la plantation étaient réveillés tous les matins par le chant du coq. Bien avant l’aurore, le bruit indésirable envahissait les baraques, rappelant ainsi à Washington et à ses collègues de travail qu’ils devaient s’extirper de leur lit avant de se rendre au travail dans les champs de coton. Ce chant du coq était devenu le symbole d’une vie faite de longues journées de travail éreintant.

Puis vint la “Proclamation d’émancipation des esclaves” dans laquelle Abraham Lincoln déclarait libres tous les esclaves. Le matin suivant, le jeune Booker fut à nouveau réveillé par les cris du coq. Sauf que cette fois-ci, sa mère avait une hache à la main et poursuivait le gallinacé à travers la basse-cour !

Ce jour-là, la famille Washington fit rôtir et mangea au dîner leur réveil matin ! Leur premier acte de liberté fut de réduire au silence le souvenir de leur esclavage.

Avez-vous dans votre vie des “coqs” qui vous empêchent de dormir ? Peut-être est-il temps d’aiguiser la lame de votre hache ?

La bonne nouvelle de l’Evangile, c’est que la grâce de Dieu est une réalité et que votre liberté l’est aussi !  “Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus Christ, qui ne marchent pas selon la chair, mais selon l’esprit.” De grâce, oubliez vos péchés ! Cessez d’y penser et d’agacer Dieu avec ça ! Dire cela vous paraît-il trop fort ?

Alors, lisez ce que Dieu dit à propos de vos péchés : “C’est Moi, Moi qui efface tes transgressions pour l’amour de Moi, et Je ne me souviendrai plus de tes péchés” (Esaïe 43.25). Dieu a jeté vos péchés “au fond de la mer” et a dressé sur la plage un panneau qui dit : “Interdiction de pêcher dans ces parages” (Relisez Michée 7.19) !

 Bob Gass

Pour mettre un commentaire ci-dessous: pas besoin de mettre votre email ou votre nom.

Advertisements

Une Réponse

  1. Merci! Seigneur, aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ… Amen! À lui soit toute la Gloire…

Laisser un commentaire + email pour recevoir des réponses à votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :