Une leçon de l’histoire entre le Président Lincoln, un certain Edwin Stanton

mini23Au début de la carrière politique du président Lincoln, un certain Edwin Stanton lui rendit la vie dure, se moquant continuellement de lui dans les journaux, le ridiculisant à l’extrême en le traitant de bouffon ou de gorille ; mais jamais Lincoln de répondit à ces railleries, ni en public, ni en privé.

Après son élection présidentielle, Lincoln choisit Edwin Stanton comme ministre de la défense. Consternés par un tel choix, les amis du président lui en demandèrent la raison. Lincoln répondit simplement que Stanton était le meilleur pour l’emploi.

Plus tard, Stanton se mit en colère contre un officier qui l’avait accusé. Il en parla au président qui lui suggéra d’écrire à cet homme une lettre sévère. Stanton suivit ce conseil et montra la lettre au président.  « Qu’aller-vous en faire maintenant? » lui demanda Lincoln. Surpris, Stanton répliqua: « Je vais l’envoyer bien sûr ! » Secouant la tête, Lincoln répondit : »Non, ne l’envoyez pas, jetez-là au feu. C’est ce que je fais lorsque j’écris sous le coup de la colère ! écrire cette lettre vous a fait du bien. Maintenant, vous vous sentez mieux. Brûlez-la et écrivez-en une autre ».

Des années plus tard, au moment de l’assassinat de Lincoln dans un théatre, l’un des premiers à venir faire une visite fut Edwin Stanton. Dès qu’il vit le corps sans vie, ses larmes se mirent à couler et ses mots furent que le président Lincoln était le plus grand leader de tous les temps.

Cet exemple démontre bien la douceur et la patience du président Lincoln. Durement éprouvé, il arriva malgré tout à transformer un ennemi en admirateur. C’est ce que Dieu veut faire avec chacun de nous et il nous a donné le modèle parfait, son fils Jésus-Christ, mort sur la croix pour des pécheurs.

Patrice Martorano
Pour mettre un commentaire ci-dessous: pas besoin de mettre votre email ou votre nom.

Advertisements

8 Réponses

  1. Merci pour ce témoignage vivant qui est une exhortation à résister aux railleries et aux moqueries mais de conserver un coeur pur. Donne nous Seigneur d’apprendre la maîtrise de soi dans des conditions où il y a de l’opposition. Afin d’être un témoignage pour ta gloire Seigneur car tu es digne de louange .amen

  2. trés belle histoire vraie de mr Lincoln; qui n a pas répondu aux accusations qu il a eu et de plus a pardonné a mr Stanton et lui donné une place importante!belle preuve de pardon et d humilité! Seigneur,donne nous ta grace pour etre une personne ,qui puisse pardonner a ceux qui nous offencent Amen!

  3. Merci ce moment de encouragement on devrais placer sa colére entre les mains de notre seigneur mes voilà nous somme des hommes pécheur sa me ressemble par moment qu’on veut faire tomblé son prochain mes le seigneur nous rapelle aimer vos ennemie faire le bien et non le mal ! Amen merci Messieur Lincoln

  4. En effet qu’elle belle leçon, mais qu’elle belle prière Sylvaine… je me joint à tes mots pour dire Amen! Amen! Que Dieu nous donne bien au-delà encore…et nous bénisse abondamment…Amen!

  5. Qu’elle belle histoire vraie ! quel exemple ! digne de l’explication que la patience n’est pas une attente passive mais une qualité de Force .
    Nous ne sommes pas patients de nature : il nous faut l’assistance de la Puissance de Dieu pour obtenir la persévérance et la patience . (colossiens 1 v 11 )
    Seigneur … fortifie-moi dans mes attentes dont certaines me semblent interminables : j’ai besoin de ta force pour attendre Ton Temps à Toi au lieu d’intervenir moi-même pour hâter les choses … Ce qui gâcherait Ta Victoire et Ta Bénédiction ! Dans le Nom de Jésus . Amen .

  6. Ce type d’histoire ne peut laisser insensible! Cette endurance ,dans l’épreuve et cette maitrise de soi sont des grâces du Seigneur.

  7. Une belle leçon de maitriser sa colère. Cracher son mal par écrit et le brûler ensuite pour ne pas réveiller la douleur. Ressasser le mal, entraine la vengeance, l’oublier c’est pardonner. Il faut un coeur noble pour aimer son ennemi. Ce que le Seigneur nous a demandé . Cet ennemi n’est pas le diable mais c’est la personne en face qui ne cesse de nous pourrir la vie. Soyons parfait comme notre Père céleste est parfait.

  8. ARNAUD Sylvaine | Répondre

    Quelle belle leçon ! Donne-moi, SEIGNEUR, un coeur rempli de douceur et de patience. Change mon coeur de pierre en coeur de chair, pour aimer comme tu m’aimes et pardonner comme tu m’as pardonné. Reçois la louange et toute ma reconnaissance. A TOI HONNEUR ET GLOIRE POUR L’ETERNITE !

Laisser un commentaire + email pour recevoir des réponses à votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :