Qu’aucune parole inconvenante ne sorte de votre bouche

Des paroles qui font du bien qui encourage…

“Qu’aucune parole inconvenante ne sorte de votre bouche, mais celle qui est bonne, propre à l’édification selon le besoin, afin qu’elle communique la grâce à ceux qui l’entendent”. Éphésiens 4. 29

Quant à nos paroles, ajoute Paul, et c’est le verset d’aujourd’hui, ne l’utilisez plus pour prononcer des paroles qui ne conviennent pas à des croyants: critiques dures, déplacées ou méchantes etc.. Au contraire, qu’elle apporte des encouragements positifs à vos interlocuteurs:

  • De bonnes paroles qui réconfortent, qui font du bien à l’âme comme le Seigneur savait les dispenser à ceux qu’il rencontrait, par exemple: “Ne soyez donc pas en souci pour le lendemain” (Matthieu 6. 34).

• Des paroles qui contribuent à faire grandir les croyants dans leur vie spirituelle, adaptées aux besoins de chacun. Pas de formules toutes faites, mais des propos personnalisés, fruits de l’action du Saint Esprit et d’une écoute attentive et bienveillante de notre frère ou de notre sœur.

  • De bonnes paroles qui réconfortent, qui font du bien à l’âme comme le Seigneur savait les dispenser à ceux qu’il rencontrait, par exemple: “Ne soyez donc pas en souci pour le lendemain” (Matthieu 6. 34).

• Des paroles qui affermissent dans la grâce qui est “la vraie grâce de Dieu” (1 Pierre 5. 12), c’est-à-dire qui n’incitent pas au laisser-aller, qui encouragent à confesser nos fautes pour que la grâce de Dieu intervienne: “Si nous confessons nos péchés, Il est fidèle et juste pour nous pardonner nos péchés et nous purifier de toute iniquité” (1 Jean 1. 9). Pas de paroles blessantes qui culpabilisent, ou qui placent autrui sous le joug de la Loi!

Paul revient encore sur la question de nos paroles à propos des plaisanteries grossières qui ont tellement cours dans le monde (Ephésiens 5. 4). Il conseille aux croyants de les remplacer par des actions de grâces. Voilà une exhortation qui est bien d’actualité dans notre environnement où la pudeur est trop souvent absente!

P. a. S.

PRIONS: Seigneur, Délivre-moi à travers la repentance, de l’habitude viciée que j’ai de juger et de condamner mon prochain, tout en excusant ma propre faute. Pardon.

Pour mettre un commentaire ci-dessous: pas besoin de mettre votre email ou votre nom.

Publicités

4 Réponses

  1. De bonnes paroles qui réconfortent et font du bien à l’âme comme le Seigneur savait les dispenser à ceux qu’IL rencontrait…. Des Paroles qui servent à faire Grandir des Paroles qui font du bien et qui encourage…veuille nous aider Père. Amen!!!

  2. Par notre manière de parler, nous sommes catégorisés. Nous avons l’exemple de l’apôtre Pierre, dans la cour du palais lors de l’arrestation de Jésus. Par son langage, il s’est fait connaitre en tant que le disciple de Jésus. Nous qui avons reçu le Seigneur, rejetons notre vieil homme et revêtons la nouvelle personnalité qui est en Christ Jésus. Nous sommes ses témoins et nous devons refléter la vie de Christ Jésus si réellement il est en nous. Que de notre bouche, nous louons notre Dieu et édifions notre prochain. Seigneur Jésus Christ, qu’une parole de louange et de reconnaissance te soient adressées. C’est notre gratitude envers ta bonté .

  3. ARNAUD Sylvaine | Réponse

    Notre langue est le muscle le plus puissant de notre corps. Par elle nous bénissons le Seigneur notre Père, et par elle nous maudissons les hommes faits à l’image de DIEU Jac. 3 v10. Ne parlez point mal les uns des autres, frères. Celui qui parle mal d’un frère ou qui juge son frère, parle mal de la loi et juge la loi. Or si tu juges la loi, tu n’es pas observateur de la loi mais tu en es le juge Jac. 4 v 11. Qu’elle soit dite avec le sourire ou non, une parole blessante aura le même impact dans le coeur de notre prochain. Il arrive que nous parlions d’une personne en disant : tu as vu, elle continue toujours à….. une amie me disait que ce n’était pas de la médisance, ni un jugement, nous faisions seulement une constatation de la réalité… Bien sûr cela nourrissait nos blabla… mais commençait à me gêner, car invariablement dans mon coeur se mettait le jugement, voire même la condamnation. Merci SEIGNEUR d’avoir mis ce dégoût dans mon coeur, merci de m’avoir reprise dans mes pensées. J’ai lu des ouvrages tels que : Le fruit de nos paroles de Don Gosselt, Votre langue a-t-elle besoin de guérison ? de Derek Prince. Il y a toujours quelques luttes intérieures, mais la Puissance de l’ESPRIT SAINT est à l’oeuvre et j’en rends grâce à DIEU chaque fois que j’ai pu, avec son aide, mettre un frein sur ma bouche. De nombreuses fois j’ai crié à DIEU de purifier ma bouche… MERCI SEIGNEUR pour ta MISERICORDE ! Je mets désormais ma bouche sous la puissance de ton sang à la croix, pour être un instruments de bénédictions, d’encouragements, de réconforts et surtout de proclamation de ta Parole. A TOI soit toute la GLOIRE. AMEN !

  4. oui ces vrai donnez nous la force de pas toujours juger et de penser quest que tu aurait fait a ma place donne moi seigneur se bon reflexe rester humble ou ne pas parler de ma taire

Laisser un commentaire + email pour recevoir des réponses à votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :