Un mot devenu désuet..C’est le mot « péché »…Qu’est-ce que le péché ?

72752_155152414527821_100000991914968_268470_6799234_nIl est un mot du vocabulaire français que l’on évite d’employer et qui, pourtant, existe depuis que l’homme est apparu sur la terre. Un mot que l’on évite de prononcer et qui pourtant est pratiqué chaque jour par chacun. Un mot qui fait sourire certains, qui fait peur à d’autres, un mot qui gêne parce qu’il accuse. C’est le mot “péché”.

Qu’est-ce que le péché ? C’est tout ce qui, en acte, en parole ou en pensée, est contraire à la pensée de Dieu.

Lorsque qu’on parle de l’amour de Dieu, de sa grâce, de sa miséricorde, on ne gêne personne et l’on se trouve souvent sur un terrain d’accord. Que l’homme soit pécheur est admis également parce que le terme “l’homme” désigne une généralité, l’humanité dans son ensemble, les autres et l’on se met à part.

« Oui, l’homme est méchant, mauvais, mais il s’agit des autres, pas de moi ! »

Ecoutez ce que la Bible dit : « Il n’y a pas de juste, non pas même un seul… Il n’y a pas de différence, car tous ont péché » (Romains 3 v.11 et 23)

Cher lecteur, quand Dieu dit cela, nous y sommes compris, vous et moi.

« Oui, direz-vous peut-être, quand on dit que l’homme est mauvais, il s’agit de ceux qui font la guerre, des criminels, des escrocs, de ceux qui trompent les autres, et ils sont nombreux… mais moi, je n’ai jamais tué, jamais volé, je mène une vie honnête… »

Avez-vous bien lu la définition du mot “péché” ? C’est tout ce qui, en acte, en parole ou en pensée, est contraire à la pensée de Dieu. N’avez-vous jamais eu de mauvaises pensées ? N’avez-vous jamais convoité ? Jésus a dit que « quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis adultère avec elle dans son coeur » (Matthieu 5 v.28). N’avez-vous jamais prononcé des paroles regrettables ?

« Oui, mais ce ne sont pas des péchés graves… »

Vous oubliez que Dieu est parfaitement saint et ne peut admettre aucun péché, si petit soit-il à vos yeux. « Tous ont péché » dit Dieu. Des hommes de la Bible ont reconnu leur état de péché. Écoutons Job qui, pourtant était droit, craignant Dieu et se retirant du mal. Se considérant devant Dieu, il lui dit : « Maintenant mon œil t’a vu. C’est pourquoi j’ai horreur de moi, et je me repens dans la poussière et dans la cendre » (Job 42 v.6)

Esaïe le prophète, tout homme de Dieu qu’il était, voyant la grandeur et la sainteté de Dieu, s’écrie : « Malheur à moi, car je suis un homme aux lèvres impures demeurant au milieu d’un peuple aux lèvres impures » (Esaïe 6 v.5)

Pierre, devenu plus tard apôtre, a dit à Jésus en constatant sa puissance divine : « Retire-toi de moi, Seigneur, car je suis un homme pécheur ! » (Luc 5 v.8)

Remarquons que, dans ces trois exemples cités, les hommes ont confessé leur état de perdition lorsqu’ils ont vu Dieu. Ah ! Si je considérais le péché à mes propres yeux, je passerais sur bien des choses. Mais en regardant à Dieu tel qu’il est, tel que la Bible, sa propre parole, le décrit : juste, saint, parfait, lumière, qui habite la lumière inaccessible… alors je ne puis que tomber devant Lui en m’écriant : « Je suis un homme perdu ! »

Cher ami, si vous réalisez votre état de péché devant le Dieu saint, sachez qu’il est aussi le Dieu qui vous aime et qui veut vous sauver. Il hait le péché, mais il aime le pécheur. La Bible dit que « là où le péché abondait, la grâce a surabondé » (Romains 5 v.20)

« Le salaire du péché c’est la mort, mais le don de grâce de Dieu, c’est la vie éternelle dans le Christ Jésus notre Seigneur. » (Romains 6 v.23)

Jésus Christ, le seul juste que la terre ait porté, « celui qui n’a pas connu le péché a été fait péché pour nous » (2 Corinthiens 5 v.21)

« Car aussi Christ a souffert une fois pour les péchés, le juste pour les injustes, afin de nous amener à Dieu » (1 Pierre 3 v.18)

PEUT-ON CHANGER ?

La question fut posée par le prophète Jérémie (ch.13 v.23) et chacun répond sans hésiter : « Non ! ». Un Éthiopien ne peut pas changer la couleur de sa peau, ni le léopard ses taches, pas plus que l’homme ne peut changer sa nature, nature pécheresse qu’il a héritée de ses parents. « Par un seul homme (Adam) le péché est entré dans le monde, et par le péché, la mort, et ainsi la mort a passé à tous les hommes, du fait que tous ont péché… » (Romains 5 v.12)

Il se trouve des personnes qui veulent changer leur nature pour être agréer de Dieu en essayant d’améliorer leur façon de vivre, en faisant des œuvres, en assistant aux services religieux… Rien de tout cela ne peut changer l’état de notre cœur. « Quand tu te laverais avec du nitrate et que tu emploierais beaucoup de potasse, ton iniquité resterait marquée devant moi, dit le Seigneur, l’Eternel. » (Jérémie 2 v.22)

L’homme est foncièrement pécheur, incapable aussi bien de s’améliorer que d’être amélioré. Dieu ne répare pas ce que l’homme a détruit, mais il lui offre une nouvelle nature, une nouvelle vie, un cœur nouveau.
« Je vous donnerai un cœur nouveau, nous dit-il, et je mettrai au-dedans de vous un esprit nouveau… Je mettrai mon Esprit au-dedans de vous » (Ezéchiel 36 v.26-27). La vie nouvelle qu’il nous offre est celle de Jésus Christ. Comment cela ? Par la foi en Lui, le Sauveur mort sur la croix pour expier nos péchés et ressuscité pour notre justification.

Si nous ne pouvons en aucune manière changer notre nature, pas plus qu’un Éthiopien ne peut changer sa peau ou le léopard ses taches, Jésus Christ, lui, peut et veut nous changer, nous transformer. Mais « il vous faut être nés de nouveau » a-t-il dit (Jean 3 v.7).

La nouvelle naissance est la réception de la vie nouvelle, la vie divine et éternelle que l’on obtient par la repentance et par la foi au Seigneur Jésus, « en sorte que si quelqu’un est en Christ, c’est une nouvelle création : les choses vieilles sont passées ; voici, toutes choses sont faites nouvelles »(2 Corinthiens 5 v.17).

Ami, êtes-vous né de nouveau ? Pour entrer dans le monde des hommes, vous êtes né une première fois : c’est la naissance physique par laquelle vous héritez de vos parents, depuis Adam et Eve, de la nature pécheresse. Pour entrer dans la famille de Dieu, il vous faut une autre naissance, une naissance spirituelle par laquelle vous héritez de la nature divine et qui fait de vous un nouvel homme, une nouvelle création, un enfant de Dieu.

Non, vous ne pouvez pas changer vous-même. Vos péchés vous séparent de Dieu et vous ne pouvez en ôter aucun, ni par votre conduite, fut-elle irréprochable aux yeux des hommes, ni par vos œuvres. Mais Dieu vous changera si vous venez à Lui repentant et croyant au Seigneur Jésus qui, sur la croix, s’est chargé de vos péchés.

« Venez, et plaidons ensemble, dit l’Eternel. Si vos péchés sont de couleur cramoisie, ils deviendront blancs comme la neige ; s’ils sont rouges comme l’écarlate, ils deviendront comme la laine » (Esaïe 1 v.18)

Source : La vérité sure

Brièveté de la vie humaine ! CLIQUEZ ICI >>  https://blsld.wordpress.com/934-2/

Publicités

3 Réponses

  1. Quel argument peut-on opposer devant la limpidité du message? Nul n’est sans péché! Seul Dieu , dans sa grâce, peut nous revêtir de la nature nouvelle. Serons-nous pour autant, exempts de péché, dès lors? Non!!! Nous avons notre « avocat » auprès du père qui, compatissant à nos faiblesses, nous purifiera quand nous nous repentirons de nos iniquités. Il nous aidera à nous sanctifier, dans la mesure où nous maintiendrons notre communion avec lui. A nous d’être vigilants.

  2. Actuellement, notre société est une société de consommation où tout est à la portée de la main. C’est état d’esprit mène l’homme à un raisonnement de facilité sans fournir d’effort . La foi en Dieu demande trop d’efforts, trop d’interdits, et trop d’implication. Puis elle ne frappe pas la vue. Alors, la question de Dieu est devenu désuète. Elle ne résout pas les problèmes du moment. Malgré que l’homme côtoie la disparition d’un ami ou d’un proche, son coeur reste fermé, obtus. Le mot péché entrave le plaisir de vivre, de profiter de la vie. Après moi le déluge disait-il . La mal y est pour voiler ses yeux. Seigneur Jésus Christ, ce manque de foi pour les temps de la fin nous est annoncé en Ap 22:11 :  » le temps est proche, que celui qui est injuste soit encore injuste que celui qui est sale se salisse encore, que le juste fasse encore la justice et que celui qui est saint soit encore sanctifié.  » Seigneur garde-nous dans ton Saint Nom. Amen !

  3. Esprit-Saint viens faire ton œuvre en moi je veux changer et réaliser combien ton action bénissante en moi change ma vie et me rapproche chaque jour davantage de la volonté, de la pensée de Mon DIEU pour ma vie…Amen! Merci! Pour cette enseignement édifiant.

Laisser un commentaire + email pour recevoir des réponses à votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :