Le Chrétien et la souffrance

Ainsi, que ceux qui souffrent selon la volonté de Dieu remettent leurs âmes au fidèle créateur, en faisant ce qui est bien. (1 Pierre 4:19)

Rechercher la souffrance est répréhensible, mais choisir la volonté de Dieu, même si elle implique la souffrance, est tout autre chose. Aucun chrétien normal ne recherche la souffrance pour elle-même ; comme Jésus, il recherche la volonté de Dieu, dut-il en souffrir. Un chrétien ne doit jamais s’immiscer dans la vie d’un autre chrétien, pour interrompre la discipline de la souffrance.

Un chrétien qui fortifiera les autres chrétiens, et les affermira, réjouit le Seigneur. Ceux qui nous font du bien ne sont pas ceux qui s’apitoient sur nous ; ceux-là, au contraire, gênent notre marche, car en nous plaignant ils affaiblissent notre énergie. Un chrétien ne peut comprendre un autre chrétien que s’il se tient tout près du Sauveur. Si nous laissons un frère nous témoigner de la sympathie, aussitôt nous pensons : « Dieu me traite durement. » C’est pourquoi Jésus a dit que la pitié de soi vient du diable (Matthieu 16:23).

Ne calomnions pas Dieu ; il est facile de le faire car Dieu ne se défend pas, ne se venge jamais. Ne vous imaginez pas que Jésus éprouvait le besoin qu’on s’apitoie sur lui pendant sa vie terrestre. Il refusait la sympathie des hommes, car il savait trop bien, dans sa sagesse, que personne sur la terre ne pouvait comprendre son coeur. Il ne cherchait de sympathie qu’auprès de son Père et des anges du ciel (Luc 15:10).

Remarquez que Dieu semble parfois « gaspiller » ses serviteurs. Au point de vue humain, il les place à des endroits où ils semblent inutiles. Nous disons : « Dieu me veut ici parce que je suis tellement utile ! » Mais Dieu place ses serviteurs là où ils pourront le glorifier ; et nous n’avons pas à en juger nous-mêmes : il sait ce qu’il fait.

Oswald Chambers

Jésus a subi le pire des rejets[

Pour mettre un commentaire ci-dessous: pas besoin de mettre votre email ou votre nom.

Publicités

6 Réponses

  1. Donner sa vie à Jésus Christ est-il de subir à souffrir et à ne pas aimer la vie ? Toute la création divine a été faite merveilleusement bien. Mais le mal a changé le cours de l’histoire. Le plan du Seigneur est de nous voir vivre heureux parmi la nature. Ainsi, quand le Seigneur est venu sur terre, c’est pour abolir les oeuvres du mal. Mais ce dernier ne se laisse pas chasser, alors il utilise toutes ses ruses pour accuser le Seigneur. Puis il décourage par la souffrance ceux qui veulent suivre le Seigneur. Jésus Christ a vaincu le mal, nous aussi par notre persévérance, nous gagnerons. Amen !

  2. Tres eau texte, sot richement bénit mon frère Georges

  3. entièrement d’accord avec le commentaire de notre frère George!!! il n’y a rien a rajouter …

  4. Mon seul abri c’est TOI, toujours mon cœur te chantera…car tu me délivres et chaque fois que j’ai peur je m’appuie sur TOI…je m’appuie sur TOI… et dans ma faiblesse le SEIGNEUR me rend fort…je m’appuie sur TOI. Amen!

  5. Il ne faut pas « s’immiscer dans la vie d’un autre chrétien »; c’est tout-à-fait juste, et vous avez raison de le souligner. En agissant de la sorte, on s’impose à l’autre, on viole pratiquement son intimité. Cependant , c’est en éprouvant de la sympathie pour l’autre que l’on se sentira poussé à s’enquérir de son état, de se rapprocher de lui, de lui manifester de l’intérêt et, alors, mis en confiance, cet « autre » partagera sa souffrance. Deux attitudes sont possibles: s’apitoyer ou compatir. Exercer de la compassion c’est montrer à l’autre que l’on comprend sa douleur, qu’on la partage sachant que soi-même,on est aussi exposé aux souffrances. Ainsi, on peut lui prodiguer des encouragements et lui dire « des paroles de sagesse » capables de le réconforter et de le relever. C’est aussi, une manifestation de l’amour que nous devons à notre prochain.

  6. ARNAUD Sylvaine | Réponse

    Voici un message qui me touche beaucoup. Il est difficile de voir souffrir et cette réaction est avant tout très humaine. Nous nous posons souvent la question : mais pourquoi SEIGNEUR ? Je comprends la réaction de Pierre qui ne voulait pas que l’on fasse du mal à JESUS, mais bien sûr je comprends parfaitement la réponse de JESUS car IL savait le « pourquoi » et nous, par la Parole, nous en connaissons le résultat : nous sommes sauvés par tout ce qu’a enduré jusqu’à la croix notre SAUVEUR. J’ai une amie qui est très engagé avec son mari dans un ministère d’évangélisation par le chant et la louange. Depuis des années elle souffre dans son corps. De traitements en hospitalisation, la souffrance est toujours là. Il est vrai que cela lui permets de témoigner lorsqu’elle en a encore la force. Je ne conteste pas avec DIEU, mais cela m’affecte… SEIGNEUR JESUS, tu es mon seul abri, près de TOI je veut rester, car tu es mon seul et véritable appui. Garde-nous tous dans la prière et l’intercession afin que nous ne tombions pas dans la tentation de l’apitoiement et des murmures, mais que nous restions confiants. Toute chose concourt au bien de ceux qui t’aiment. Nous t’aimons ! je t’aime ! A TOI soit toute la Gloire ! AMEN !

Laisser un commentaire + email pour recevoir des réponses à votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :