Indigné, tu demandes : « Ne doit-on alors plus rien avoir du monde?

420496_483451645028339_419084689_nJe voudrais répondre : — « Va tranquillement ton chemin tant que ton coeur le désire. Ce n’est pas moi qui condamnerai celui qui en a envie. Mais voilà, mon ami, la pierre de touche : la direction que suivent tes goûts, tes désirs, donne la mesure exacte de la place qu’occupe Jésus en toi.

Quiconque est parvenu à la nouvelle naissance ne peut simplement plus courir après les choses du monde. Elles sont secondaires ou inopportunes, non pas mauvaises en soi. Car s’il demeure dans le monde, il n’est plus du monde. Jésus-Christ est le contenu et le but de sa vie entière. Tout ce qui tend à le retenir dans la poursuite du but, il le rejette loin de lui. Tandis que le chrétien de nom questionne : « Jusqu’où exactement puis-je rester près du monde et en jouir? », l’homme né de nouveau, au contraire, se demande : « jusqu’où puis-je m’éloigner du monde, comment puis-je mieux servir mon Sauveur? »

13Avec quelle netteté l’Ecriture ne parle-t-elle pas dans l’Epître de Jacques (4 : 4) : « Vous, adultères ! ne savez-vous pas que l’amour du monde est inimité contre Dieu? Celui donc qui veut être ami du monde se rend ennemi de Dieu ».

Oh ! mon ami, tu crois « avoir encore quelque chose de la vie », et cependant tu ne possèdes pas celui qui proclame : « Je suis la Vie ! » Dis-moi, le monde a-t-il apporté la paix dans ton coeur? Je connais ta réponse : — « Non ! » n’est-ce pas?

Autrefois, j’ai apprécié le monde, j’ai parcouru la terre entière; précisément, je voulais jouir de tout. J’ai vu beaucoup de choses intéressantes. Comme marin sur un paquebot, je ne nais une vie pleine d’imprévus. Mais lorsque j’eus traversé onze fois l’océan, j, dus avouer que l’immense univers n’avait procuré aucune paix à mon coeur, pourtant si petit. Depuis, que j’ai reconnu Jésus comme mon Sauveur personnel, j’ai, non pas quelque chose de la vie, mais j’ai la vie, la vie totale.

Ne veux-tu pas  revenir à Jésus et lui donner ton cœur entièrement ? Suspends ton misérable christianisme d’apparence à un clou, et oublie-le. Il ne saurait te conduire ailleurs qu’à la perdition. Dis maintenant, par la foi : « voici mon cœur ; oh ! dans ta grâce, prends-le. Avec tout ce qui lui manque, je te l’offre, aussi bien que je puis ». Et lors, après que tu te seras abandonné entièrement au Seigneur, tel que tu es, avec tout ce que tu as, Il se livrera entièrement à toi.

Wim Malgo

 

Publicités

7 Réponses

  1. Okay this YouTube video is much enhanced than last one, this one has pleasant picture feature as well as audio. cdeekbedfceg

  2. C’est Dieu qui nous aime le premier, Il nous a choisi et nous a appelé par le Saint Esprit , c’est à nous le choix d’être son enfant ou non; par la puissance du Saint Esprit qui agit en nous et de connaître la vérité dans la Parole de Dieu par sa grâce ,nous acceptons de Jésus est notre Seigneur et Sauveur . Même si nous sommes dans ce monde, le monde ne nous appartiens pas. Le monde ne nous donne pas la paix intérieur ou la joie qu’on ne peut pas recevoir dans ce monde. Nous sommes citoyen du Ciel sur la terre,c’est notre témoignage pour chercher les brebis égarées, nous avons un devoir de travailler pour le royaume de Dieu, Jésus nous a donné l’autorité et le pouvoir de chasser l’esprit malin qui nous rôde chaque jour pour que nous serions vainqueurs, car Il est toujours avec nous par Sa puissance et par Son amour

  3. Bigneron Jean-Pol | Réponse

    Je m’abandonne à Toi, Seigneur à tes pieds je dépose tout ce qui était mien afin que mon âme libérée de ses entraves te loue Oh Dieu Souverain, que de ma bouche la louange jaisse et que mon coeur batte plus fort pour Toi mon Amour Que Tu grandisse et que je diminue car en Toi est la Vraie Vie, Jésus mon Roi, mes yeux fixés sur Toi j’avance sur le Chemin avec l’assurance que tout concours au bien de ceux qui Tu aiment Ton Amour et Ta Gloire me fait fondre pour Toi avec humilité et des larmes coulent sur mes joues, larmes de bonheur de se savoir aimé d’un aussi Grand Dieu
    Jean-Pol

  4. Tout tes permis mais tout n’est pas utile, tout est permis mais je ne me laisserai asservir par rien….nous n’avons pas le choix que de vivre dans le monde, parfois en effet, c’est bien difficile de réajuster nos vies en fonctions des lieux des pays ou nous sommes….tout semble tellement naturelle, tout le monde vie comme tout le monde et même la pauvreté à ses failles c’est la corruption….car pour beaucoup ils ne connaissent pas DIEU. ÉTERNEL agrandi encore ton Eglise aujourd’hui en envoyant tes serviteurs et tes servantes dans le monde.

  5. Le monde est l’opposé de la vie de Ch lrist Jésus. Notre Seigneur nous a demandé de ne pas faire partie du monde. Mais dira-t-on, le monde n’est pas aussi laid que vous prétendiez. Si notre Seigneur, le Roi des rois nous a dit de ne pas fréquenter le monde c’est pour notre bien. Le monde est pour la satisfaction de la chair sur tous les plans. Or la chair n’est que temporaire,elle retournera poussière après la mort. C’est l’esprit qui héritera la vie éternelle.La voie de l’esprit est la voie que le Seigneur a tracé pour obtenir cette vie éternelle.Notre Seigneur ne nous demande qu’une vie simple, juste et honnête sur terre. Nous pouvons vivre heureux sur terre sans courir après les attraits du monde. Nous avons la joie de notre Dieu et l’espérance de participer à sa gloire à son retour sur terre. Seigneur Jésus Christ, ton retour est une prophétie dont le temps est déjà fixé. Il marchera vers son terme et il ne mentira pas. Il s’accomplira certainement. Nous nous préparerons à ta rencontre. Gloire à notre Seigneur ! Amen .

  6. ARNAUD Sylvaine | Réponse

    Ma vie t’appartient SEIGNEUR, et les choses du monde n’ont pas d’attrait pour moi. Mais nous sommes dans le monde pour témoigner de TOI. Tu es venu pour ceux qui étaient perdus… Tu pars à la recherche de la brebis égarée… Tu manges avec le pécheur… Nous ne devons pas nous conformer aux choses du monde, mais vivre à contre-courant en brillant de ta Lumière, en aimant comme tu aimes… et à travers nous tu toucheras le coeur de celui ou celle que le PERE veut attirer à TOI. Que ta volonté soit faite au travers de nous. A TOI soit toute la GLOIRE !

  7. Evidemment , à quoi nous servirait-il de reconnaître l’état de perdition du monde et de vouloir y évoluer selon ses principes? En tant que chrétiens convaincus, nous ne sommes pas du monde. Mais Dieu nous y a laissés pour que nous y brillons comme des lumières; afin que notre manière de vivre fasse envie à ceux qui nous entourent et qu’ils soient emmenés à nous interroger sur les différences qu’ils constatent. Ainsi, nous jouerons notre rôle de « témoins » pour Christ.

Laisser un commentaire + email pour recevoir des réponses à votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :