La justice et la miséricorde

TEMOIGNAGEDeux hommes avaient été de bons amis pendant leur jeunesse. Puis les circonstances de la vie les avaient séparés. Ils s’étaient complètement perdus de vue.
Mais voici qu’un jour, ils eurent la surprise de se rencontrer. C’était dans une salle de tribunal. L’un était là en tant que juge, l’autre figurait comme accusé. Le premier avait immédiatement reconnu son compagnon de jeunesse mais laissa l’affaire suivre son cours.
La condamnation fut exactement celle que prévoyait le délit. Une très forte amende et la prison si cette amende n’était pas payée. La sentence à peine prononcée, le juge se hâta de sortir de la salle du tribunal et ôta rapidement sa robe de juge.
Revenant auprès de celui qu’il venait de condamner, il lui frappa amicalement sur l’épaule :
« Ne t’inquiète pas. Tu auras l’argent pour payer ton amende. Maintenant, viens dîner avec moi. Nous bavarderons comme autrefois ».
Cet homme, après avoir fait son devoir de juge en appliquant strictement la loi, se sentait entièrement libre de laisser parler son cœur et de venir en aide à son ancien ami.

Christ a satisfait sur la Croix la justice de Dieu afin de permettre à l’amour de Dieu de se manifester en faveur du coupable (Romains 3:23-24).

A.I.

Publicités

4 Réponses

  1. Belle histoire…ne cessons jamais de faire le bien…IL nous a tant donné. Merci! Seigneur pour ta justice aussi car dans ton Amour elle nous ramène bien souvent à TOI dans une réelle repentance. Amen!

  2. Voilà un bel exemple de compréhension et d’amitié, sincères et justes.

    Ils sont heureux, ceux qui sont bons pour les autres, parce que DIEU sera bon pour eux.
    Ils sont heureux ceux qui ont le cœur pur, parce qu’ils verrons DIEU. Mt. 5. 5 et 7.

  3. Oui, d’après cette histoire des deux amis, Jésus nous a tant aimé quand bien-même la Loi nous condamnait par notre détournement de Lui, et même de notre indifférence; Jésus a été fidèle à son serment de nous Sauver en nous donnant la repentance et le pardon total de nos péchés en prenant le rôle du Souverain Sacrificateur et celui de la Victime (l’Agneau) expiatoire par son propre Sang versé sur le propiciatoire… ( le coeur de la doctrine chrétienne : Hébreux : 7 / 11 à 21 – 8 / 5 à 11…

  4. Notre Dieu est un Dieu juste. La justice est la base de son trône. Il est la norme de la vérité chez lequel il n’y a ni changement ni ombre de variation. Il est immuable.

Laisser un commentaire + email pour recevoir des réponses à votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :